Leys : grand prix du jury des Inouïs du Printemps de Bourges
Interview

27.09.2020

Lauréat Carto Cru, protégée de Kery James & grand prix du jury des Inouïs du Printemps de Bourges ! 

Lauréat Carto Cru en 2020, la rappeuse Leys est accompagnée par l’équipe de La Cartonnerie depuis quelques mois mais n’est pas inconnue du rap game ! Rémoise d’origine, Leslie Makiesse aka Leys est prise sous l’aîle de Kery James qui la reçoit en première partie de son live à La Cartonnerie en février 2019.

Le 16 septembre dernier, Leys s’est produit en live devant un jury de professionnels aux Inouïs du Printemps de Bourges. Acclamée, elle remporte le prix du jury, une distinction spéciale qui lui vaut d’être remarquée par des festivals, comme l’événement Nancy Jazz Pulsations où elle jouera le 17 octobre !

RENCONTRE AVEC LEYS

Après son passage aux Inouïs, Leys est venue nous en dire un peu plus sur l’univers de son rap home made, ses inspirations et ses futurs projets.

[QUI EST DERRIÈRE LE PROJET LEYS, DEPUIS QUAND IL EXISTE ?]

Leys : Je m’appelle Leslie dans la vraie vie mais mon nom de scène c’est Leys, j’ai débuté en 2014. A cette époque j’ai commencé à aller en studios à un moment où des équipes professionnelles m’ont contacté. Aujourd’hui je travaille pratiquement qu’en famille, on essaie de boucler un EP qui j’espère sortira cette année. La plupart des sons je les enregistre chez moi et les personnes qui me conseillent et qui m’aident c’est des membres de ma famille ! J’ai un DJ qui m’accompagne uniquement sur scène (alias DR Tank) pour m’aider à faire en sorte d’améliorer mes sons en live.

[COMMENT AS-TU VÉCU LE CONCERT À BOURGES ?]

Leys : À côté du concert on a suivi un petit stage qui regroupait tous les artistes. Pour moi qui suis assez seule, c’était difficile d’être avec les autres mais comme je suis restée focus sur mon concert et me suis mise dans la tête qu’il fallait que je déchire donc j’étais plus concentrée et ça m’a aidé. Mais c’est vrai que ça m’a sorti de ma zone de confort ! Et moi qui suis assez solitaire dans la vie de tous les jours, quand je suis avec tout le monde c’est un peu compliqué. Mais l’équipe était super donc y a eu un bon soutien ! Le public qui était là c’était surtout des professionnels, après il y avait quand même quelques curieux qui venaient voir.




[ET RECEVOIR LE PRIX, TU T’Y ATTENDAIS ?]

Leys : J’étais pas non plus trop étonnée parce que je crois en ma musique, mais un peu surprise quand même. Quand tu as le truc en mains tu te dis : « ah oui, quand même ! ». Après j’ai travaillé pour donc je pense que je le mérite un peu (rires)

[DES NOUVEAUX FREESTYLES, DES NOUVELLES SCÈNES… QU’EST-CE QUE TU PRÉVOIS POUR APRÈS ?]

Leys : Là je vais me concentrer sur mon projet à 5 titres, je vais essayer de faire en sorte que ça me ressemble le plus possible, à côté de ça y a le MaMA festival qui arrive et d’autres festivals qu’il faut que je gère. Mais je vais surtout me concentrer sur l’EP parce que c’est le public attend depuis des années, un projet sur les plateformes. Ça a mis du temps mais là je pense que je n’ai pas trop d’excuses il faut que je le sorte !

[EST-CE QUE TU TE RAPPELLES DE TA TOUTE PREMIÈRE PUNCHLINE ?]

Leys : Enh ! Euh… C’était dans un son que j’avais sorti sur YouTube, je crois que je disais « je veux briser les codes », ou un truc comme ça. Mais c’est un rapport avec le fait que je veux vraiment enlever cette image de la femme qui rappe mais qui peut pas vraiment rentrer dans le milieu. Enfin c’était en lien avec ça, casser les codes, quoi !




[SI T’ÉTAIS UNE RAPPEUSE, QUI EST-CE QUE TU INCARNERAIS ET POURQUOI ?]

Leys : Je pense que la personne que j’incarne le mieux, bah c’est moi en fait ! Après, je pense que j’ai construit ce que je fais en ce moment par rapport à plusieurs artistes féminines, j’ai pris un peu de Diam’s, un peu de Nicki, en les écoutant inconsciemment des fois, mais je ne vois pas incarner quelqu’un d’autre que moi.





[EST-CE QU’IL Y A UN SON QUI TE BOOSTE LE MORAL PARTICULIÈREMENT EN CE MOMENT ?]

Leys : Oui y a un son de Nicki Minaj que j’écoute pas mal en ce moment, “Moment 4 life”, c’est un morceau que j’écoute souvent avant de monter sur scène, qui me donne de la motivation !




 

Propos recueillis par l’équipe de La Cartonnerie 

Leys en concert

  • 15 octobre – MaMA Festival
  • 17 octobre – Nancy Jazz Pulsations

Suivez ses actualités sur les réseaux 

Facebook
Instagram
YouTube